Actualité de l’industrie

Restez branchés sur toutes les nouvelles de l’industrie du véhicule électrique !

Abonnez-vous à notre infolettre

Informer les consommateurs et faire connaître les artisans de cette industrie est au coeur de nos préoccupations. Abonnez-vous à notre liste d’envoi et soyez à l’affût des événements et des nouveautés qui concernent la mobilité électrique.

Faites-nous parvenir vos nouvelles

Nous vous invitons à nous faire parvenir vos communiqués, et ce, gratuitement. Vous offrez un nouveau produit ou service, vous organisez un événement, vous faites des nouvelles acquisitions, vous décrochez de nouveaux contrats, vous avez des nominations de personnel ou autres, n’hésitez pas, vos nouvelles nous intéressent ! Suggérez-nous une nouvelle. 

Pour les professionnels de l'industrie, rejoignez votre marché en vous donnant une visibilité sur nos plateformes. Cliquez pour télécharger la carte de tarifs.
jeudi 4 octobre 2018

Nouveau gouvernement au Québec : son impact sur l'électromobilité

Suite à une victoire éclatante et historique, la Coalition Avenir Québec formera le prochain gouvernement au Québec. Nous analysons l'impact que pourrait avoir le gouvernement de M. Legault sur l'électromobilité dans la province.

Notons dès le départ que l'électromobilité n'a jamais été un sujet polarisant au Québec; la population et les partis politiques y voient une logique à ce que nous utilisions nos ressources hydro-électriques afin de propulser nos transports individuels et collectifs. La technologie est au point depuis plusieurs années, c'est à nous d'en profiter.

Nous sommes une province productrice d'hydro-électricité, et nous importons pour plus de 13 milliards de dollars en pétrole annuellement. Si nous désirons accélérer la transition vers le tout électrique, décarboniser nos transports, et faire circuler cet argent dans l'économie locale, il est nécessaire de continuer à soutenir la filiale électromobile afin de réduire nos émissions de GES. Une des solutions pour y parvenir c'est d'utiliser intelligemment les deniers du Fonds Vert. Ce dernier permet ainsi de diminuer le coût d'acquisition d'une voiture électrique, d'un autobus scolaire électrique, ou tout véhicule lourd via le programme d'aide Écocamionnage. Lorsque ces véhicules seront produits en millions d'exemplaires, le coût de production en sera diminué, et ces incitatifs financiers ne seront plus nécessaires. Mais pour le moment, ils sont cruciaux.

La CAQ a voté en faveur de la loi 104 (norme VZÉ), ainsi que pour la loi 184 (bornes rapides publiques). Bien que certains députés du parti aient démontré une résistance au changement, nous y voyons surtout un manque de compréhension par rapport aux véhicules électriques, et nous avons l'intention de travailler avec le nouveau gouvernement afin de les sensibiliser aux avantages qu'offrent les véhicules électriques, et répondre aux craintes liées aux mythes s'y rattachant.    Nous ne craignons donc pas , à court terme, de reculer dans les positions déjà prises, mais nous demeurons tout de même craintifs en lien avec l'accélération que nous voudrions insuffler dans l'électrification des transports au Québec.

L'Association des véhicules électriques du Québec est soutenue financièrement majoritairement par ses membres, ce qui nous offre une neutralité et une objectivité qui fut fort appréciée par les instances gouvernementales dans le passé.  Cela nous place dans une position de force afin que notre message soit bien entendu par les nouveaux dirigeants. L'AVÉQ rencontrera le gouvernement dans les semaines suivant la nomination du nouveau cabinet.  L’environnement et le Ministère des transports seront des interlocuteurs de premier niveau.

Soyez assurés, chers membres, que nous continuerons à travailler sur ce projet de société avec vigueur et détermination afin de s'assurer que le Québec continue à montrer la voie aux autres provinces, et développe son savoir-faire dans le domaine avec des solutions industrielles qui seront exportées mondialement.

Source : aveq.ca


<< Retour aux nouvelles

+ Partager